Articles de presse

Facebook et Twitter des Pixies

« Cool covers by Musiquarium. »

Facebook et Twitter de Joey Santiago :

« Excellent covers of #Pixies from #Musiquarium. »
« Great redo’s of Pixies songs. Very very cool and interesting. »

___________________________________________________________________________________________________

MyMetro (Extraits)

…La fin du monde donne des ailes…

… Et une bonne paire de c……. également ! Car il en faut pour s’essayer à l’art ô combien délicat et difficile de la reprise d’une des innombrables pépites du plus bel album du quatuor, le moins sexy, mais probablement le plus influent de la fin des 80s…

…Mais trêve de digressions anatomiques, mettons un terme à ce suspens insoutenable : le défi est-il relevé ? Oh oui, que l’on recherche l’originalité, la prise de risque où un hommage fidèle à des chansons déjà brillantes, il y en a pour tout le monde : du totalement décalé avec Shiko Shiko qui s’empare de  Wave Of Mutilation  à la manière d’un kidnapping au chloroforme, gants en latex et orgues en aluminium…

…La version électro-cisaillée de « Tame » tranchée à la guitare circulaire par Green Vaughan

…Merci également à la bonne fortune pour avoir mis  Mr Grieves  sur la route de Peru Peru, heureuse rencontre…

Bison Bisou se moque des apparences et balance son énergie brut sans vergogne pour un des titres les plus incandescents du disque…

….le Monkey Gone To Heaven de Marklion regorge de petites subtilités et ajouts bien vus. Expérience au casque recommandée…

Quelle sensation agréable que de terminer cette écoute de REDOO, une sensation de redoux si j’osais. Voilà qui nous fera donc oublier cet été pourri et cette fin du monde foireuse car 2012 aura finalement été l’année REDOO. Ce projet ambitieux est une réussite totale car chacun pouvant y trouver son compte.

Le reste sur Mymetro

___________________________________________________________________________________________________

Popnews

« Dans l’idée, c’est ce qu’ont fait 15 groupes du Nord, reprendre les Pixies, à leur sauce. Le résultat est le bien nommé « ReDoo », qui reprend dans l’ordre « Doolittle » (sorti en 1989), le plus célébré des albums du quatuor de Boston (même si l’on est en droit de mettre « Bossanova » sur le même piédestal…). Bref, on retrouve là beaucoup de groupes franchement actifs sur la scène régionale, nationale, voire internationale dans des relectures tantôt franchement allégées, tantôt néo-garage, ou encore bien décalées – qui font souvent la part belle aux mélodies subtilement acérées de la bande à Black. Citons un peu en vrac Peru Peru, Cercueil, Marvin Hood, Roken Is Dodelijk, Shiko Shiko, We Are Enfant Terrible -mais tous valent au moins une oreille un poil dégagée. »

___________________________________________________________________________________________________

N!ARK (Extraits)

…ça s’appelle REDOO, une compilation de reprises de l’album des Pixies par des groupes de la région. Des gars du coin se sont donc amusés à décortiquer les 15 morceaux de l’album original pour livrer cette compilation un peu barrée, entre hommage et destruction. On vous prévient, c’est assez énorme, taille Black Francis (chanteur des Pixies ndlr), au moins…

…Pourtant REDOO démarre plutôt fort là où il ne fallait surtout pas se rater, Debaser, le titre d’ouverture de Doolittle. Un titre phare pour les fans des Pixies

Hey étant mon titre préféré de Doolittle, j’attendais donc au tournant, couteau entre les dents, le groupe qui se chargerait de le revisiter, et aujourd’hui je dois bien avouer que je n’aurais jamais rêvé mieux que ce qu’a produit Cercueil

…Au final, vous l’aurez compris, l’aventure REDOO n’aura pas été vaine. Loin de là en fait, la compilation propose de nombreux titres très accrocheurs, certains carrément inoubliables et donc indispensables. Échantillon gratuit de l’inquantifiable potentiel de notre scène locale, hommage réussi aux Pixies, REDOO est le genre de production qui fait date, et perdure. La preuve : dès sa sortie, hier, la compilation a été partagée sur Facebook par les Pixies eux-mêmes. La grande classe.

Le reste sur N!IARK

___________________________________________________________________________________________________

Chronique de Cactus sur W-Fenec (Extraits)

Offrir un lifting complet à un album mythique, en l’occurrence le Doolittle des Pixies (soit l’un des dix meilleurs albums du monde), par la crème des groupes lillois, c’est une sacré foutue bonne idée. Remember notamment le webzine Stereogum qui avait fait subir le même traitement par des groupes indie rock au Ok computer de Radiohead. Les poncifs récurrents dans ce genre de compilation hommage, c’est de retrouver des groupes qui vont se montrer (trop ?) respectueux, d’autres qui vont se réapproprier joliment le morceau et puis il y a la sainte catégorie de ceux qui vont dynamiter la composition originale pour en faire une piste totalement méconnaissable. Et sur Redoo(little), il y a les 3 et chacune de ces catégories trouvent son intérêt dans cette compilation en terme d’équilibre et de plaisir d’écoutes. Notez bien que les groupes n’ont pas choisi les morceaux, tout a été tiré au sort. Respect à eux.

Le Duc Factory vs « Debaser »
Une version dopée par une guitare un poil plus virtuose. Un peu comme si les Pixies avaient invité Omar Rodriguez Lopez (The Mars Volta, At The Drive-In) pour une session péché mignon. Très plaisant….

Le reste sur W-Fenec

_______________________________________________________________________________________________________

RadioKultura (Extraits)

Le résultat est assez bien foutu dans l’ensemble, quelques massacres pour sur et des gratinés mais quelques mentions spéciales pour ma part pour Fat Super et Ed Wood Jr.

A vous maintenant de vous faire une idée et d’en profiter pleinement, le tribute est en téléchargement gratuit.
L’idée est bonne et originale, peut être une affaire a suivre …

Le reste sur RadioKultura

________________________________________________________________________________________________________

Chronique de Visual-Music (Extraits)

Autant le dire tout de suite : il y en a vraiment pour tous les goûts dans Redoo (slogan déposé).
Amateur de reprises fidèles ou de morceaux déstructurés, de calme ou d’envolées énervées, on y trouve son compte à coup sûr….

…Le pari est donc remporté pour nos jeunes groupes ch’tis qui pourront certainement s’ouvrir de nouvelles portes à l’international étant donné que le groupe lui-même approuve et partage le téléchargement de ce tribute mais surtout tant cette compilation semble fonctionner dans ce qu’on attend d’un album : la diversité dans la cohésion.

Le reste sur Visual-Music

_______________________________________________________________________________________________________